Ils remontent à la lumière les trésors engloutis en Méditerranée

From La Provence


Berceau de la plongée subaquatique, la rade de Marseille a tout naturellement servi de terrain d'aventure aux premiers archéologues sous-marins.

Une discipline balbutiante qui allait connaître un formidable coup d'accélérateur et une soudaine reconnaissance avec la fouille méthodique (et très médiatique) des deux épaves du Grand Congloué, par l'équipe du commandant Cousteau et celle de Fernand Benoit, entre 1952 et 1957.

Premier véritable chantier archéologique sous-marin au monde, cette campagne, menée à quelques encablures de l'île de Riou, devait propulser la France au premier rang de la spécialité.

Expertise bientôt confortée par la création en 1966, à l'initiative du ministre de la Culture de l'époque, André Malraux, de la Direction des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (Drassm); une direction devenue "département" en 1991.


Read more...



Marseille DRASSM Méditerranée Grand Congloué commandant Cousteau île de Riou