A bord, la femme de l'ambassadeur du sultan à Bombay



Perte du navire anglais Hydrabad

by Pascal Kainic







Une correspondance particulière, adressée de Zanzibar, au Courier du Havre, raconte en ces termes, les émouvants épisodes de la perte du navire anglais Hydrabad.


Vers minuit, ce 18 septembre 1869, une légère pirogue, montée par cinq hommes, arrivait de Zanzibar, apportant la fâcheuse nouvelle du naufrage d'un navire anglais qui s'était brisé sur le récif nommé Latham Sandbank, à 45 milles au sud de ce port.

Les nouveaux arrivés ajoutaient qu'il restait encore sur l'îlot plus de 50 hommes, femmes et enfants, qui depuis sept jours étaient privés d'eau douce et n'avaient pour toute nourriture que des oiseaux de mer et des oeufs.

Beaucoup de personnes avaient été noyées au moment du naufrage, et d'autres avaient succombé aux privations et à la soif: parmi les survivants demeurés sur l'îlot se trouvait l'épouse de Synd Hamed ben Suliman, ambassadeur du sultan à Bombay.

L'ambassadrice avait quitté Zanzibar l'année précédente, pendant la mousson du Nord, au moment où son mari était parti en mission à Londres, et s'était rendue en pèlerinage à la Mecque.

Pour effectuer son retour, elle avait affrété à Djedda, le navire anglais Hydrabad; dans la traversée, le mauvais temps avait d'abord rendu nécessaire une première relâche à Aleppo, d'où l'on avait repris la mer à destination de Zanzibar. Se trouvant près de Latham shoal, la nuit, on avait mouillé. Le lendemain matin, lorsqu'on leva l'ancre, le navire fut emporté par le courant contre les récifs, où il fut immédiatement brisé.

Le scheik Suliman, Ben Ali, vizir du sultan, gouvernant pendant l'absence de sa Hautesse, envoya le STAR, yacht à vapeur du sultan, pour sauver les naufragés...




Quelques trésors perdus de l'épouse de l'ambassadeur du Sultan...?




Add a comment

You're using an AdBlock like software. Disable it to allow submit.